Témoignage d’Evelyne

Du bon usage de la télévision

Je ne voyais pas bien le lien avec le charisme ou la fraternité mais je ne trouvais rien d’autre. Alors je me suis dit que ça s’éclairerait en cours de route !

Quand je me suis trouvée coincée sur un fauteuil roulant, j’ai fait un grand usage de la télé. Je me suis vite rendue compte que je devenais addict à certains feuilletons particulièrement détestables mais dont le suspense était organisé pour que l’on n’arrête pas.

Après discussion avec plusieurs personnes de ma famille et de l’institut, j’ai décidé d’arrêter et de choisir quelques émissions et ceci d’autant plus que mes yeux ne supportaient plus que des temps réduits de télé.

C’est dans ce choix qu’est intervenu le charisme sans que j’en aie vraiment conscience :

  • D’abord les émissions qui m’informaient des problèmes du monde avec une certaine objectivité, ce qui alimentait ma prière et me permettait de discuter avec d’autres de manière moins passionnelle.
  • Ensuite les émissions littéraires qui me permettaient d’orienter mes lectures-audios. Le soir un bon film ou documentaire, ou ce qui avait été enregistré dans la journée. Cette organisation a donné une heure de télé dans la journée entre 18 et 19 heures.
  • En général le téléphone, silencieux dans la journée, se mettait à sonner. J’ai dû demander à la famille et aux amis d’éviter cet horaire et expliquer pourquoi je tenais à cette émission. Mon attachement à « C’est dans l’air » est souvent un sujet de plaisanterie mais je constate qu’il fait école.

Evelyne

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *