, ,

Témoignage de Marie

Deux aspects du charisme –ou plus précisément deux attitudes fondamentales- se sont éclairées au cours de cette année.

  • Tout d’abord, l’esprit de foi et de confiance.

Le fait d’évoluer dans un contexte personnel et professionnel plus serein m’a permis d’être plus attentive à la bienveillance des personnes que je côtoie chaque jour, ponctuellement ou régulièrement (collègues, personnes de mon immeuble, commerçants du quartier, paroissiens et prêtres de ma paroisse, personnes croisées dans la rue ou les transports). J’ai pu aussi relire davantage dans la prière comment le Seigneur m’a soutenu au cours de ces dernières années. Cela m’invite profondément à regarder l’avenir avec plus de confiance, croyant que sa grâce et son soutien ne me manqueront pas.

  • Ensuite, l’attention constante aux personnes

Si j’expérimente cette bienveillance de Dieu, je suis appelée à  en témoigner . Cela passe par une conversion du regard qui pousse à refuser de s’arrêter aux a-priori négatifs ou aux côtés agaçants ou décevants des autres. Qui pousse aussi à  essayer d’être plus attentive aux besoins et aux attentes qui se font jour pour éventuellement y répondre.

Quelques phrases illustrent bien cela, et j’y reviens souvent :

« Aimer non pas en paroles et en discours, mais en acte et en vérité » (première Epitre de Jean)

« Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur et vous trouverez le repos » (évangile selon St Matthieu)

« Heureux les artisans de paix » (Matthieu 5). Je prie beaucoup pour la paix, et cela m’amène à chaque fois à m’interroger sur comment je suis –ou pas- artisan de paix. Je demande au Seigneur de me faire progresser dans cette voie.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *