Témoignage de Louise

Il s’agissait pour moi de savoir si je reprenais en accompagnement de catéchuménat une nouvelle personne alors que j’en terminais un.

J’étais encore sous le coup de l’émotion de l’accompagnement d’Evelyne qui venait d’être baptisée à Pâques, qui vivait un grand bouleversement, elle voulait arrêter l’accompagnement brutalement, tout quitter, partir faire le tour du monde, tout en étant en grande fragilité due à beaucoup événements personnels.

En fait, c’est le prêtre responsable de la paroisse qui m’a demandé de faire ce nouvel accompagnement, il s’agissait de Pierre, homme de 40 ans, ancien communiste, syndicaliste CGT, royaliste, aujourd’hui, vivant en concubinage…Le prêtre recherchait un accompagnateur « ouvert » bien situé dans l’Eglise et l’équipe catéchuménale…prêt à faire un chemin sûrement pas facile et au but inconnu.

Je ne souhaitais pas «  remettre ça »…aussi j’ai demandé de l’aide pour discerner.

J’ai éliminé ma famille qui n’aurait vu que mon problème de santé et mon indisponibilité.

J’ai commencé avec mon entourage immédiat, ceux qui me connaissent au quotidien : Blandine et une amie qui, elle-même accompagne une catéchumène.

Nous avons vu que ma santé n’était pas un obstacle pour un accompagnement individuel (pas de déplacement…), que ma vie personnelle et professionnelle m’avait fait rencontrer des communistes et des syndicalistes, que pendant plusieurs années j’ai participé à la Mission Ouvrière…

Ensuite, j’ai demandé au groupe NDT de discerner avec moi…Il en est ressorti qu’en fait, pour moi « profondément » il y avait un désir de répondre à cette demande (rejoindre ces milieux éloignés de l’Eglise, importance de la solidarité…). La particularité d’un tel accompagnement devenait une chance pour lui, l’Eglise et pour moi ! parce que :

  • mon expérience, ma formation en matière d’accompagnement même des personnes en difficulté avaient été « bonheur=Bonne Nouvelle » pour les personnes.
  • vis-à-vis de l’Eglise je savais me positionner, argumenter si nécessaire. De plus, le prêtre de la paroisse s’engageait lui-même à faire un forcing pour que cet homme accède aux sacrements s’il le désirait (malgré le problème de divorce et de concubinage).
  • J’étais dans la mouvance du charisme de NDT qui « croit en tout homme » ;
  • J’étais encore plus à l’aise avec la spiritualité ignatienne, le discernement, la prière comme la prière d’alliance….
  • Et l’équipe catéchuménale est un bon lieu de « supervision ».

Si je relis les attitudes fondamentales de NDT et que je regarde les accompagnements que j’ai fait, je m’aperçois que la question  de la Foi et de la Confiance au Seigneur et en l’autre est pour moi, non seulement une conviction forte mais qu’elle prédomine dans toute rencontre en accompagnement, que moi-même j’expérimente tous les jours mes fragilités, des souffrances morales et physiques et que c’est dans tout cela que Dieu « appelle » et « parle » !

Je rejoins aussi les attitudes fondamentales dont celle de l’amour de la vérité que seul, le Christ possède mais dans des aspects tangibles de justice, de relations vraies…

Importance de l’attention constante aux personnes, de leur chemin particulier que seul, le Christ « réajustera » avec la découverte de l’Amour de Dieu et l’aide de l’Esprit saint, la qualité du regard et du respect de Jésus envers tout homme dans les Évangiles.

Pour moi c’est comme un nouvel appel que je vis dans la joie mais aussi comme une nouvelle étape de « recommencement », d’ouverture totale à ce que Dieu va faire  en cet homme et prête à l’ébranlement que cela va me procurer, aux interpellations et aux adaptations incessantes.

Ce fut le début d’une nouvelle aventure faite d’inconnus. Il ne s’agit plus du tout de transmission mais d’un apprentissage à une communication avec un homme de 40 ans, universitaire ayant de multiples expériences dans le domaine de l’engagement collectif…
C’est un appel à la communion, à préparer les chemins du Seigneur !

Louise

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *